Suns of Anarchy, S02E04

BwDsbbUIAAAoXyX.jpg large

Même quand il faut manger le chrono, on joue comme des dingues. Suns of Anarchy, c’est tous les mercredis.

Les résultats :

Victoire on the road contre les Pistons, 88-86.

Victoire on the road contre les Sixers, 122-96.

Victoire on the road contre les Pacers, 106-83.

Défaite on the road contre les Raptors, 104-100.

 

Les beaux gosses de chez nous :

PJ Tucker : 16 points à 6/8 – 7 rebonds – 0 perte de balle contre les Pistons.

Isaiah Thomas : 23 points à 6/9 – 8 passes – 3 interceptions contre les Sixers.

Gerald Green : 23 points – 5/9 à trois points – 0 perte de balle contre les Pacers.

Eric Bledsoe : 25 points – 7 rebonds – 6 passes – 2 interceptions – 2 contres contre les Raptors.

 

Les gros moches d’en face :

Greg Monroe (Pistons) : 18 points – 12 rebonds.

Michael Carter-Williams (Sixers) : 18 points – 6 rebonds – 6 passes.

Ian Mahinmi (Pacers) : 12 points – 10 rebonds – 3 interceptions.

Jonas Valanciunas (Raptors) : 27 points à 10/11 – 11 rebonds.

 

"Salut Eric, vu qu'avec ton nouveau contrat il n'y a plus de quoi payer les autres joueurs, je suis ton nouveau coéquipier!"

« Salut Eric, vu qu’avec ton nouveau contrat il n’y a plus de quoi payer les autres joueurs, je suis ton nouveau coéquipier! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Random Observations:

PJ Tucker, c’est un éléphant dans un magasin de porcelaine qui casse tout mais à qui les assurances remboursent le triple de ce qu’il a pété.

Gros soucis d’adresse aux tirs pour Goran Dragic. A sa décharge, il est le seul joueur de l’équipe à ne pas bénéficier des passes de Goran Dragic.

6/18 aux tirs et 5 pertes de balle : les Suns n’ont pas manqué de féliciter Michael Carter-Williams pour ses progrès dans la gestion du jeu.

Quand la balle quitte la main de Stephen Curry, on sait d’avance si le tir va rentrer ou non. Quand elle arrive dans celles d’Anthony Tolliver, on sait d’avance que le tir ne va pas rentrer.

27 points à 10/11 pour Valanciunas. Même les baleines commencent à avoir peur de Jonas.

Un tir qui part vers l’arrière, se transforme en perte de balle puis en panier contre les Suns. PJ Tucker repousse chaque jour un peu plus les frontières du réel. PJ Tucker transcende le Basket. PJ Tucker is love, PJ Tucker is life.

 

In Bed with the Phoenix Suns – Le barbecue :

Il allume le feu, fait griller toutes les saucisses, les sert, mais quand il arrive à table il ne reste plus qu’un paquet de cacahuètes à moitié vide : Goran Dragic déteste les barbecues avec le reste de l’équipe.

Après avoir cherché pendant dix minutes, Goran doit se rendre à l’évidence : il ne reste pas de bières non plus. Alors qu’il va se rasseoir, il croise PJ Tucker, occupé à boire la bouteille de liquide allume-feu.

Goran convoque la presse pour se plaindre du manque de merguez. Il est interrompu par Gerald Green qui passe devant lui avec à la main un énorme sandwich fourré de quarante-trois saucisses.

Pendant que Zoran Dragic et Tyler Ennis ramassent le barbecue, une bagarre débute : Gerald accuse Isaiah d’avoir pris quarante-quatre saucisses.

Voulant calmer le conflit, Eric Bledsoe tape du poing sur la table. La table est immédiatement désintégrée, à l’exception d’une légère écharde qui vient se loger dans l’oeil d’Alex Len. Verdict : fracture de la boîte crânienne, quatre mois d’absence.

 

Forcément, quand on est à 400 Km au-dessus de la Terre, ça peut surprendre de voir passer quelqu'un à travers le hublot. Mais Gerald Green avait envie de se dégourdir les jambes.

Forcément, quand on est à 400 Km au-dessus de la Terre, ça peut surprendre de voir passer quelqu’un à travers le hublot. Mais Gerald Green avait envie de se dégourdir les jambes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La course en tank :

Malgré leur démonstration de force face aux Suns, les Sixers commencent à battre de l’aile, et c’est péniblement qu’ils sont allés arracher les matches contre New York et Portland. Le fonds de jeu inquiète et le leader semble de plus en plus friable malgré son avance sur la concurrence. Une concurrence qui s’organise autour des Pistons, forts de l’adresse redoutable de leurs intérieurs aux lancers et de celle de leurs arrières à trois points. L’arrivée de Stan Van Gundy porte ses fruits, et Detroit est désormais seul dauphin à l’Est de la machine à perdre pennsylvanienne. A l’Ouest en revanche, on a pu assister à un effondrement spectaculaire des Nuggets de Denver, qui n’ont pas réussi à se défaire d’adversaires pourtant largement à leur portée comme Chicago ou Cleveland. Oklahoma City a pris les commandes de la Conférence mais il faudra attendre le retour de Durant et Westbrook pour voir si l’équipe a véritablement les moyens d’aller au bout.

 

Le coin lecture :

A l’occasion de notre déplacement à Philly, on était en interview chez les copains de Sixers Fans. C’est à lire ici.

 

Le rébus :

Une figure de la NBA se cache derrière ce rébus. Sauras-tu la retrouver?

 

http://www.dreamstime.com/stock-image-vector-icons-family-tree-image25268921

 

Réponse de la semaine dernière : Nick Van Exel (Nick vanne Excel). Bravo à @JoevinHCS qui a été le plus rapide.

 

Le tweet de la semaine :

 

 

Cette rubrique est librement inspirée de l’excellente Gazette de la L1 des Cahiers du Football, à qui on passe le bonjour.