Suns of Anarchy, S02E01

Tucker Im coming home

Même quand il faut manger le chrono, on joue comme des dingues. Suns of Anarchy, c’est tous les mercredis.

Les résultats :

Victoire à la maison contre les Lakers, 119-99.

Victoire à la maison contre les Spurs, 94-89.

Défaite on the road contre le Jazz, 118-91.

Victoire on the road contre les Lakers, 112-106.

 

Les beaux gosses de chez nous :

Isaiah Thomas : 23 points – 9/11 aux tirs – 5/7 à trois points contre les Lakers.

Markieff Morris : 20 points – 11 rebonds contre les Spurs.

Gerald Green : 16 points – 5 interceptions contre le Jazz.

Isaiah Thomas : 22 points – 9 passes – 0 turnover contre les Lakers.

 

Les gros moches d’en face :

Kobe Bryant (Lakers) : 31 points

Tony Parker (Spurs) : 19 points – 6 passes

Derrick Favors (Jazz) : 32 points – 9 rebonds

Kobe Bryant (Lakers) : 39 points – 9 rebonds

 

"Attendez, répétez pour voir? Comment ça j'ai oublié de mettre des team options sur le contrat de Bledsoe?"

« Attendez, répétez pour voir? Comment ça j’ai oublié de mettre des team options sur le contrat de Bledsoe? »

 

 

 

 

 

 

 

 

Random Observations:

Les Suns sont tellement à poil dans la raquette que Jennifer Lawrence serait un ajout intéressant à l’intérieur.

Depuis que Marcus et Markieff sont titulaires ensemble, ils tournent à 24 tirs de moyenne par match. Mon famas s’appelle Morris.

Gerald Green c’est ce type qui gagne à chaque fois aux jeux de baston en appuyant sur toutes les touches au hasard. Isaiah Thomas c’est pareil, sauf qu’en plus il fait les combos que personne n’arrive à passer.

Passage remarqué de Goran Dragic dans le troisième quart du match contre les Lakers avec de jolis tirs sur une jambe, Julius Randle style.

Les commentateurs des Lakers demandent de l’empathie pour Nick Young, toujours écarté des terrains. Le mec s’est juste tordu le pouce à force de mettre des claques sur les fesses d’Iggy Azalea, hein.

Alex Len fait un début de saison plus que prometteur. Ce sera d’autant plus triste quand il va se blesser la semaine prochaine.

En fait, la saison idéale serait 41 matches contre les Spurs pour voir du beau jeu, et 41 autres contre les Lakers pour les gagner.

 

In Bed with the Phoenix Suns – La soirée :

T’es en dèche, tu passes une soirée de merde avec tes potes. Un gars débarque avec une caisse de vodka et des meufs. C’est Isaiah Thomas.

T’es au bar, un mec arrive au comptoir et commande un mètre de shooters. Il les prend tous à la suite, vomit par terre et repart. C’est Gerald Green.

T’es en boîte pour l’anniversaire de ton frère, tout le monde est complètement bourré mais toi tu tournes au Coca parce qu’il faut ramener la voiture. T’es Zoran Dragic.

T’es dans le carré VIP et à côté de toi y’a un mec qui n’a même pas de quoi se payer un verre mais qui sourit béatement, trop content d’avoir pu rentrer. C’est Shavlik Randolph.

(Rendons à César ce qui appartient à César : la première est de Seb)

 

Indésirable aux Lakers, Steve Nash a décidé de revenir à Phoenix pour bosser ses lancers francs.

Indésirable aux Lakers, Steve Nash a décidé de revenir à Phoenix pour bosser ses lancers francs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La course en tank :

« Don’t ever underestimate the heart of a champion. » Cette maxime de Rudy Tomjanovich est plus que jamais d’actualité, puisqu’après une saison en demi-teinte, les Lakers repartent pied au plancher. Portés certes par un calendrier plutôt simple, les Angelenos démarrent la saison avec un bilan parfait sur leurs cinq premiers matches. Il se pourrait même que la franchise continue sur sa lancée jusqu’au bout du mois de novembre. Il n’y a pas à dire, le retour de Kobe Bryant fait du bien à cette équipe, lui qui a réalisé deux performances au shoot d’anthologie face aux Suns, ce qui n’est pas sans rappeler la période dorée des Lakers au milieu des années 2000. Mais méfiance, car sur leurs talons se trouve déjà Oklahoma City, l’équipe surprise de ce début de saison qui tient solidement la deuxième place à l’Ouest, forts d’une forme étincelante de leurs deux stars Durant et Westbrook qui prouvent qu’ils ont bien fait de faire une croix sur la Coupe du Monde.

 

Le rébus :

Une figure de la NBA se cache derrière ce rébus. Sauras-tu la retrouver?

Rébus SOA S2E1

 

Réponse des rébus précédents :

-Suns of Anarchy Season Finale : Leandro Barbosa (Lait entre au bar bossa). Bravo à @Bunk_McNulty qui a été le plus rapide.

-Rébus WNBA : Maya Moore (Maya mord). Bravo à @Bunk_McNulty qui a été le plus rapide sur Twitter et à Warrior Blackkid qui a été le plus rapide dans les commentaires.

 

La semaine Twitter :

 

 


Cette rubrique est librement inspirée de l’excellente Gazette de la L1 des Cahiers du Football, à qui on passe le bonjour.

 

  • Mido

    Take care of Isaiah, please.