Draft 2014 : sur les tablettes des Suns

Ryan McDonough

La lottery n’ayant pas réservé de surprise particulière à nos Suns adorés, nous pouvons désormais nous pencher sur la draft à venir et sur les joueurs susceptibles d’intéresser Ryan McDonough et son équipe. Comme il l’a précisé, il y a de fortes chances pour que Phoenix échange une partie de ses picks pour monter dans la draft ou mettre sur pied un trade d’une ampleur plus grande encore. De ce fait, il convient de lister les besoins de la franchise afin de ne rien exclure en termes de prospects qui pourraient revêtir la tunique violet dégeu et orange pétant l’année prochaine.

 

LES BESOINS :

-Ailier fort capable de scorer et/ou de s’écarter

-Ailier titulaire

-Meneur remplaçant

 

LES PICKS :

14e choix, 18e choix, 27e choix, 50e choix.

 

LES PROSPECTS :

 

Les Ailiers Forts :

Julius Randle (Kentucky) – Début de la lottery – Pur scoreur, efficace au poste et appelé à le devenir dans le périmètre. Excellent rebondeur, très athlétique. Enorme potentiel.

Aaron Gordon (Arizona) – Milieu/Fin de la lottery – Excellent défenseur, incroyablement athlétique. Très gros potentiel. Shoot proche du néant.

Doug McDermott (Creighton) – Fin de la lottery – Enorme scoreur, très bon shooteur. Manque d’envergure, peu athlétique. Déjà assez âgé.

Clint Capela (Chalon) – Milieu du premier tour – Très athlétique, bons fondamentaux, gros potentiel.

Adreian Payne (Michigan State) – Fin du premier tour – Scoreur et shooteur efficace. Potentiel plutôt limité.

TJ Warren (NC State) – Fin du premier tour – Pur scoreur, plutôt athlétique. Potentiel plutôt limité.

James McAdoo (North Carolina) – Fin du second tour – Assez athlétique, peut shooter d’à peu près partout. Sélection de tirs catastrophique.

 

Les Ailiers :

Andrew Wiggins (Kansas) – Début de la lottery – Ailier incroyablement athlétique et incroyablement polyvalent. Enorme défenseur et appelé à devenir un très bon scoreur. Potentiel immense.

Jabari Parker (Duke) – Début de la lottery – Enorme scoreur au potentiel tout aussi énorme. Un peu limité au niveau athlétique.

Dario Saric (Cibona Zagreb) – Fin de la lottery – Ailier très puissant avec un très bon potentiel. Pourrait rester en Europe.

Kyle Anderson (UCLA) – Fin de la lottery/Milieu du premier tour – Polyvalent au plus haut point, excellent coéquipier.

James Young (Kentucky) – Fin de la lottery/Milieu du premier tour – Très athlétique et très long. Cela mis à part, pas un basketteur exceptionnel.

Rodney Hood (Duke) – Milieu du premier tour – Bon shooteur, plutôt athlétique. Manque de fondamentaux, potentiel limité.

Glenn Robinson (Michigan) – Fin du premier tour – Bon shooteur, plutôt athlétique.

KJ McDaniels (Clemson) – Fin du premier tour – Ailier très long, bon défenseur et très bon rebondeur. Assez limité en attaque.

Bogdan Bogdanovic (Partizan) – Début du deuxième tour – Ailier polyvalent et très bon scoreur. Très gros potentiel. Pourrait rester en Europe.

Thanasis Antetokounmpo (87ers) – Milieu du deuxième tour – Ailier incroyablement long. Joueur au potentiel certain mais encore assez brouillon.

 

Les Meneurs :

Dante Exum (Australian Institute of Sport) – Début de la lottery – Meneur rapide et plutôt long. Gros potentiel.

Tyler Ennis (Syracuse) – Fin de la lottery – Excellent passeur, jeu offensif incroyablement propre. Pas forcément très rapide.

Shabazz Napier (UConn) – Fin du premier tour – Meneur sûr, marge de progression assez limitée.

Elfrid Payton (LaFayette) – Fin du premier tour – Grand et rapide, gros potentiel.

Jahii Carson (Arizona State) – Fin du deuxième tour – Extrêmement athlétique, bon scoreur, manque évident de QI Basket et de QI tout court.

Russ Smith (Louisville) – Bonne maîtrise du poste de meneur. Marge de progression quasi nulle.

 

Cette liste, non exhaustive, fait mention de prospects qui sont actuellement hors de portée pour le front office des Suns. Néanmoins, celui-ci ayant annoncé clairement son intention de mettre la main sur un pick plus élevé, il n’est pas inintéressant d’ajouter à la liste des joueurs comme Randle, Wiggins ou Exum puisqu’aucun scénario n’est à exclure. Rappelons également que la franchise dispose de marge sous le salary cap et que l’un ou l’autre des besoins sus-listés pourrait être résolu via la free agency.

Ainsi, une draft McDermott-Anderson-Payton-Carson est envisageable, au même titre qu’une autre où les Suns ne sélectionneraient que Julius Randle en envoyant les quatre picks de base ailleurs. En attendant le 26 juin, restez donc attentifs aux agissements du front office de Phoenix, qui dénoteront d’une manoeuvre visant l’un ou l’autre des joueurs listés ci-dessus. Et n’hésitez pas à relire quelques vieux articles du site, y’en a des biens. Ah oui, et si vous voulez voir Phoenix faire les Playoffs avant 2015, regardez les filles du Mercury.

 

 

 

  • Warrior Blackkid

    Brittney Griner !! Diana Taurasi !!!

    • SwitchtoLK

      Les vrais savent.