Suns of Anarchy, S01E15

La brêle et la bête.

Même quand il faut manger le chrono, on joue comme des dingues. Suns of Anarchy, c’est tous les mercredis.

Les résultats :

Victoire à la maison contre Boston, 100-94.

Victoire à la maison contre San Antonio, 106/85.

Défaite à la maison (ou on the road, difficle à dire) contre Houston, 115-112.

Défaite à la maison contre Minnesota, 110-101.

 

Les beaux gosses de chez nous :

PJ Tucker : 10 points – 11 rebonds – 6 passes contre Boston.

Markieff Morris : 21 points à 8/10 – 5 rebonds – 5 passes – 3 interceptions – 2 contres contre San Antonio.

Goran Dragic : 35 points à 14/20 dont 5/8 à trois points contre Houston.

Markieff Morris : 24 points contre Minnesota.

 

Les gros moches d’en face :

Rajon Rondo (Boston) : 18 points – 7 rebonds – 10 passes.

Patty Mills (San Antonio) : 4 points à 2/14.

Dwight Howard (Houston) : 25 points à 10/12 – 9 rebonds

Kevin Love (Minnesota) : 33 points – 13 rebonds – 9 passes

 

C'est alors qu'un peu trop en confiance, PJ Tucker se laissa aller à tenter un dribble entre les jambes.

C’est alors qu’un peu trop en confiance, PJ Tucker se laissa aller à tenter un dribble entre les jambes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Random Observations:

Samedi dernier, c’était l’anniversaire des jumeaux Van Arsdale, qui étaient les frères Morris des années 70.

Il est important pour un pivot de faire régner la loi dans la raquette. Dans ce secteur, Howard est plutôt le GIGN, et Olynyk la police.

Contre Phoenix, Boris Diaw sort un 1/5, et Shannon Brown un 1/6. Il n’est finalement guère étonnant que plus personne à part les Lakers ne veuille récupérer nos joueurs.

Les frères Morris sont un peu comme une grosse cuite. Il se passe toujours quelque chose, mais difficile de prévoir quoi. Et puis c’est toujours mieux quand on ne se rappelle de rien.

PJ Tucker, l’anti-Nicolas Flamel. Donnez-lui de l’or et il le transforme en plomb.

Deux défaites, qui plus est face à des concurrents directs, et une neuvième place qui se rapproche de plus en plus. Une mauvaise semaine? Meuh non, on a explosé les Spurs.

 

La blague de la semaine :

PJ Tucker.

 

Seb aime les arbitres :

 

 

 

 

Après avoir dribblé Dragic puis Plumlee, Gerald Green décide de s'attaquer à la défense adverse.

Après avoir dribblé Dragic puis Plumlee, Gerald Green décide de s’attaquer à la défense adverse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Wiggins Race :

Philadelphia Sixers, épisode 328. Mais de qui d’autre pourrions-nous parler? Une nouvelle fois, la franchise de Pennsylvanie a mis de fabuleux trades sur pied, avec résultats immédiats à la clé : dans le choc au sommet de la Eastern, Milwaukee a été totalement impuissant, contraint de scorer 130 points sur le parquet des Sixers. A bien y réfléchir, cette équipe de Philadelphie pourrait réaliser une série historique et poursuivre sa série de défaites jusqu’à la fin de la saison. Inarrêtables, qu’on vous dit. A l’Ouest en revanche, la lutte sera serrée jusqu’au bout, les Lakers étant bien plus que le simple outsider qu’on pouvait imaginer. Les hommes de Mike D’Antoni se tirent la bourre avec Sacramento, tandis que Utah, après un début de saison de feu, semble rentrer dans le rang. Voyant la réussite des Sixers, le Jazz a également tenté de mettre un rookie à la mène, mais sans connaître la même réussite. Les Sixers dominent décidément cette Wiggins Race de la tête et des épaules.

 

Woulda Coulda Shoulda :

On a beaucoup parlé d’une arrivée d’Evan Turner à Phoenix. Beaucoup étaient peu enthousiastes à cette idée, doutant d’une hypothétique entente avec Dragic et Bledsoe puisque les trois joueurs ne sont véritablement efficaces qu’avec le ballon entre les mains. Néanmoins, puisque finalement Okafor n’a pas été échangé, et que Turner est parti à Indiana contre un contrat expirant similaire à celui du pivot plus un choix au fin fond du second tour de la draft, proposer un tel package pour Turner était largement dans les moyens de Phoenix et se serait avéré un pari peu coûteux. Espérons que nous ne le regretterons pas d’ici la fin de la saison.

 

Le rébus :

Une personnalité historique de Phoenix se cache derrière ce rébus. Sauras-tu la retrouver?

SoA15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Si tu vois aussi mal l’image que Gerald Green voit le jeu, tu peux cliquer dessus pour l’agrandir)

Réponse de la semaine dernière : Paul Westphal (Paul, West pâle). Bravo à @GuillaumeBInfos qui a été le plus rapide.

 

Le tweet de la semaine :

 

Cette rubrique est librement inspirée de l’excellente Gazette de la L1 des Cahiers du Football, à qui on passe le bonjour.