Suns of Anarchy, S01E13

BfdTUBTIYAAw2aq.jpg:large

Même quand il faut manger le chrono, on joue comme des dingues. Suns of Anarchy, c’est tous les mercredis.

Les résultats :

Défaite à la maison contre Chicago, 101-92.

Défaite on the road contre Houston, 122-104.

Victoire à la maison contre Golden State, 122-109.

Défaite à la maison contre Miami, 103-97.

 

Les beaux gosses de chez nous :

Goran Dragic : 24 points à 9/15 contre Chicago.

Goran Dragic : 28 points – 8 passes – 9/9 aux lancers contre Houston.

Goran Dragic : 34 points à 10/13 – 5/6 à trois points – 10 passes contre Golden State.

Goran Dragic : 15 points – 9 passes contre Miami.

(Oui, Adam Silver a vraiment de la merde dans les yeux)

 

Les gros moches d’en face :

Joakim Noah (Chicago) : 14 points – 14 rebonds

Dwight Howard (Houston) : 34 points – 14 rebonds

Stephen Curry (Golden State) : 28 points – 10 passes

LeBron James (Miami) : 37 points – 9 rebonds – 5 interceptions

 

"T'es sérieux? Il y a vraiment des gens qui shootent plus mal que moi? -Je t'assure, j'ai joué avec Griffin, il a même été All-Star."

« T’es sérieux? Il y a vraiment des gens qui shootent plus mal que moi? -Je t’assure, j’ai joué avec Griffin, il a même été All-Star. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Random Observations:

Il n’y a pas à dire, niveau défense, ils tripotent les Bulls.

Interrogé sur sa réussite au shoot, l’inspecteur Tucker a répondu « Ecoutez, laissez la PJ faire son travail, dès que j’aurai réussi à rentrer un trois points, croyez bien que vous en serez les premiers étonnés. »

Voulant éviter que la sélection All-Star de l’Est perde une nouvelle fois, Adam Silver a préféré ne pas sélectionner Goran Dragic.

L’équilibre de PJ Tucker sur ses jumpshots ferait rougir la tour de Pise.

Bizarrement, peu de soutien en tribunes pour le retour de Michael Beasley à Phoenix.

 

La méga-stat qui déboîte :

34 points à 76%, 5/6 à trois points, 10 passes. Dans toute l’histoire de la NBA, un seul joueur avait sorti un match du niveau de celui de Goran contre les Warriors. Coïncidence ou pas, il s’agit d’un autre meneur de Phoenix, qui avait fait un match similaire face aux Spurs de Tim Duncan. Et nous parlons d’un meneur All-Star. Un meneur All-Star, avec un match impeccable au shoot et à la passe, contre les Spurs? Vous l’aurez forcément reconnu puisqu’il s’agit de… Stephon Marbury!

Ben quoi? Si vous ne nous croyez pas, allez donc jeter un oeil à la boxscore de ce match mémorable.

 

Les Eric Bledsoe facts :

Eric Bledsoe peut jouer aux Cavaliers et bien s’entendre avec tout le monde.

Eric Bledsoe peut coacher les Pistons sans se faire virer.

Eric Bledsoe peut regarder le Celebrity Game en entier. Et sans s’ennuyer.

Eric Bledsoe peut designer une chaussure de Basket sans qu’elle ait les couleurs d’un jogging de prof d’EPS.

 

"J'te serre pas la main à toi, sale maigre."

« J’te serre pas la main à toi, sale maigre. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Wiggins Race :

Inexplicable? Impossible? Imprévisible? Les qualificatifs ne manquent pas pour qualifier le faux-pas de Utah lors de la réception de Miami. Sur la pente descendante depuis quelques semaines, les joueurs du Jazz ont du se prendre une sacrée gueulante après avoir laisser filer ce match facile devant leur propre public. Et les mormons ne sont pas au bout de leurs peines, puisqu’après avoir subi la loi des Lakers de Mike D’Antoni, ils abandonnent leur deuxième place à l’Ouest au profit de leurs adversaires du soir. A l’Est, si Milwaukee conserve le cap, ils vont avoir fort à faire ces prochaines semaines car les Sixers semblent déterminés à ne rien lâcher. Sans pitié pour les Clippers et les Warriors (88 points d’écart en cumulé!) les troupes de Brett Brown ont enclenché la vitesse supérieure, et cherchent à se séparer d’Evan Turner afin d’être encore plus compétitifs.

 

Les articles immanquables de la quinzaine :

Faute d’avoir regardé les matches, on n’a pas sorti de Suns of Anarchy la semaine dernière, mais on s’est bien rattrapé avec cet article sur la saison MIP de Boris Diaw, traduction d’un papier de Noam Schiller pour Hardwood Paroxysm.

Et vu que Steve Nash fêtait ses 40 ans la semaine dernière, on a fait encore plus fort avec cette traduction de « Steve Nash, the Lone Ranger » de l’excellent Sean Sweeney de Dime Magazine.

Vous en voulez encore? Et bien dans ce cas jetez vous sur cet épisode du podcast l’Echo des Parquets, qui revient entre autres sur Dragic, sur l’intérêt des Suns pour Gasol, et sur la carrière de Nash.

 

Le rébus :

SOA 13

 

 

 

 

 

 

Une personnalité historique des Suns se cache derrière ce rébus. Sauras-tu la retrouver?

Réponse de la semaine précédente : Jeff Hornacek (Jay fort, Nas sec). Bravo à @Gajs_DS qui est venu concrétiser un bel effort collectif.

 

Le tweet de la semaine :

 

Cette rubrique est librement inspirée de l’excellente Gazette de la L1 des Cahiers du Football, à qui on passe le bonjour.

  • Thelodger

    Toujours aussi bons ces articles :)
    Et je suis également déçu de l’absence de Goran pour le prochain All Star Game, mais bon, faut croire que Phoenix est un petit marché …