Blessure de Bledsoe : Est-ce si grave que cela?

bled

L’info est tombée cette nuit, Eric Bledsoe sera opéré au menisque ce vendredi et il devra être éloigné des parquets pour un certain temps. C’est évidemment une terrible nouvelle pour l’équipe car le jeune meneur est une pièce essentielle du dispositif mis en place par Jeff Hornacek, le coach des Suns. Son impact était tel que toutes les franchises ayant affronté Phoenix jusque là craignaient terriblement le « 1-2 punch » du duo dynamique qu’il formait avec Dragic.

Bledsoe out c’est un peu de l’identité atypique de l’équipe qui part en fumée avec lui. Ce lineup avec 2 meneurs a démontré qu’il pouvait être fructueux, efficace et dévastateur. C’est aussi la vraie marque de fabrique, une sorte de signature, de ce qu’est Phoenix cette saison.

Faut il pour autant paniquer, tomber dans la sinistrose et commencer à envisager plusieurs mouvements et trades possibles? Non mais ça va pas! Tu vas te calmer tout de suite jeune tankeur en herbe ou non believer prêt à rayer de la carte (à nouveau) cette équipe dans la course aux Playoffs.

Pas de paKnicks, si il y a bien une constante depuis le début de saison en Arizona, c’est que les suns ne reculent devant rien. Tout le monde pensait qu’ils seraient ridicules, la risée de la Conférence Ouest, et ils ont rapidement prouvé le contraire en jouant un basket de qualité, alléchant et combatif. Alors, ne recommençons pas à les enterrer. Pas maintenant en tout cas parce qu’ils ne le méritent absolument pas. La moindre des choses à faire, et je ne vais pas m’en priver, c’est de se réjouir. Oui je vais me réjouir de la blessure du petit Eric. Non pas que je déteste le joueur, bien au contraire, mais je me réjouis parce que j’ai confiance. Peut être est-ce de l’aveuglement stupide, mais je vois dans ce coup dur une réelle opportunité de réaffirmer à quel point les Suns sont une force montante en NBA cette saison.

Ce challenge difficile, l’équipe va l’accepter sans rechigner et voila un incroyable défi qui se profile mais le jeu en vaut la chandelle : rester dans la course aux PO.

Pourquoi j’ai confiance?

Parce que Jeff Hornacek, tout simplement. En très peu de temps, le coach des Suns a montré qu’en plus d’être compétent il était loin d’être idiot ou borné. Il a une approche flexible et j’ai le sentiment que pour lui, ça va être l’occasion de se servir différemment des ses joueurs. Rien de plus, rien de moins. Depuis le début de saison on loue son travail qui a permis de mettre en avant les qualités de chacun de ses joueurs tout en masquant leurs faiblesses et limites. C’est la clé de voute des résultats prometteurs déjà obtenus. Tirer le maximum avec le minimum.

Les Suns ont déjà pris les devants en signant Barbosa qui connait parfaitement la maison et a joué dans un style très rapproché duquel est utilisé actuellement. On ne lui demandera pas de faire du Bledsoe. Mais il pourra apporter, à sa manière en donnant du rythme, en jouant en transition, en mettant quelques 3pts et en soulageant Dragic à la mène.

Je pense qu’on va voir une équipe muer sous nos yeux ébahis (ouais bon ok ptet pas^^…les miens en tout cas). Dragic va évidemment devoir porter plus de responsabilités mais je crois que cela va se diffuser vers tous les autres joueurs de l’équipe. Chacun va donner ce petit plus permettant de faire oublier que Bledsoe n’est plus là. Pour moi, celui qui doit réellement en « profiter » est…Plumlee. Oui, oui le pivot. C’est bizarre à priori mais il est tout à fait envisageable de penser que Phoenix, sans renier leur identité totalement, va pratiquer un basket un tantinet plus traditionnel. C’est déjà un peu le cas avec Green de retour dans le cinq, on a là un poste 2 classique (enfin classique…c’est Green). Bien qu’il soit possible que l’on voit un lineup avec Dragic et Barbosa de plus en plus souvent ensemble pour garder cet esprit de 1-2 punch, je pense qu’on va voir le jeu des suns pencher légèrement vers l’intérieur afin d’aider le Dragon à garder une certaine liberté et quelques espaces. Plumlee, en tout cas je l’espère, va certainement être plus impliqué en attaque. Il était déjà souvent mis en avant dans les débuts de rencontre où souvent Hornacek appelait des systèmes pour lui afin de le mettre dans le bain et en confiance. Là, je crois qu’il pourrait être une option intéressante en l’absence de Bledsoe. Il a montré qu’il avait des capacités pour jouer dos au cercle, placer des moves efficacement avec d’excellents appuis, et provoquer des fautes. Avoir une alternance inter/exter va permettre à Dragic de rester dangereux sans le cramer physiquement.

Mais les autres ne seront pas oubliés pour autant. Le tout est d’éviter la Dragon-dépendance. Il est capable de porter tout le monde le cas échéant mais, aussi tarte que cela puisse paraitre, c’est bien en équipe que Phoenix s’en sortira. Chacun dans le rôle que Horny aura concocté. Je choisis donc l’optimisme et la wait & see approche. pas de panique à bord, il y a un capitaine sur ce bateau