Suns of Anarchy, S02E14

Mr Orange

Même quand il faut manger le chrono, on joue comme des dingues. Suns of Anarchy, c’est tous les mercredis.

Les résultats :

Victoire à la maison contre les Wolves, 106-97.

Défaite à la maison contre les Hawks, 96-87.

Victoire à la maison contre les Knicks, 102-89.

 

Les beaux gosses de chez nous :

TJ Warren : 17 points en 18 minutes contre les Wolves.

Markieff Morris : 22 points – 7 rebonds – 5 interceptions contre les Hawks.

Eric Bledsoe : 21 points – 9 rebonds – 11 passes contre les Knicks.

 

Les gros moches d’en face :

Justin Hamilton (Wolves) : ça doit vraiment pas être simple de vivre avec un tel visage.

Paul Millsap (Hawks) : 23 points – 9 rebonds – 3 interceptions – 3 contres.

Alexey Shved (Knicks) : ressemblait à un jeune premier de court-métrage indé, a déprimé, s’est laissé pousser le bouc, ressemble désormais à un trentenaire du Nord-Pas-De-Calais.

« Mais Lucas, on avait dit pas le physique! -Je sais, mais les Wolves et les Knicks ont tous été nuls, et puis c’est ma rubrique donc je fais ce que je veux. »

 

Et ne ratez pas non plus les Dunkerque Saturdays avec PJ Tucker.

Et ne ratez pas non plus les Dunkerque Saturdays avec PJ Tucker.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Random Observations:

A l’instar d’un Rip Hamilton, Justin Hamilton joue lui aussi régulièrement avec un masque. Mais uniquement pour ne pas effrayer les enfants au premier rang. Il possède d’ailleurs le seul masque de protection qui sert à protéger les autres et non lui-même.

Tout juste arrivé dans l’équipe, Seth Curry s’est trompé de vestiaires lors du match contre Atlanta. Il raconte sa mésaventure : « Ce n’était pas bien grave, mais le temps que je m’en rende compte les joueurs des Hawks m’avaient piqué mes affaires. Korver m’a pris mon shampoing et Horford mon déo. »

Le pivot des Hawks a par ailleurs enregistré un nouveau 100% aux lancers grâce à sa concentration permanente. Le fameux Horford focus.

Un système à trois meneurs? Six mois après il n’en reste qu’un. Dragic est l’élément-clé de la franchise? Six mois après il est transféré. Tous ces changements d’humeur et ces envies soudaines laissent penser que Ryan McDonough est enceinte.

Il est talentueux. Il est humble. Il mérite bien mieux que les rares miettes qu’on lui donne, mais n’est pistonné par personne. TJ Warren est l’anti TJ Parker.

On compare souvent les sportifs à des gladiateurs modernes. Beaucoup préfèreraient pourtant affronter des lions affamés plutôt que Gerald Green après trois matches sans prendre de shoot.

 

Bad Brother is watching you :

Présent avec les Suns lors des Summer Leagues, Seth Curry a été signé par Phoenix la semaine dernière. Il vient perpétuer la longue lignée des mauvais frères qui rejoignent les Suns, parmi lesquels on trouve par exemple Taylor Griffin, frère de Blake. L’occasion pour Sébastien de réagir :

 

 

 

 

 

L’occasion aussi pour Scott Howard de Bright Side of the Sun de faire un point sur les 34 joueurs passés par les Suns qui comptent un membre de leur famille ayant évolué en NBA. Il n’a pas poussé le vice jusqu’aux dirigeants (Jerry Colangelo serait ainsi venu grossir la liste) voire les commentateurs (Steve Albert, qui commente les matches des Suns, est le frère de Marv, incontournable d’ESPN) mais son travail vaut le détour.

 

In Bed with the Phoenix Suns – Le marché :

C’est la crise au centre d’entraînement des Suns : au volant de sa voiture, PJ Tucker est entré en collision avec le camion qui apportait les repas pour la semaine. Accusé par Jeff Hornacek de conduire comme un pied, Tucker explique que c’est quand même vachement plus facile de conduire avec les pieds qu’avec les mains. Mark West, qui compilait une vidéo des positions ouvertes de son ailier, ne peut qu’acquiescer.

Hornacek ne décolère pas pour autant et profite de l’occasion pour faire payer à ses troupes la défaite de la veille. Il les envoie donc au marché de Scottsdale pour faire le ravitaillement. Chacun porte un panier, sauf Eric Bledsoe qui porte les joueurs qui portent des paniers.

Un commerçant tente d’attirer le public en lançant des saucissons. Alors qu’on le sentait boudeur, Gerald Green semble déjà beaucoup plus dans son élément. Alex Len s’intéresse lui davantage aux bâches.

Assis sur vingt-cinq glacières de viande rouge, Eric Bledsoe attend ses coéquipiers pour rentrer. Tout le monde arrive peu à peu, sauf Archie Goodwin, qui s’amuse comme un fou devant le stand où le boucher découpe la viande.

A leur retour, les joueurs découvrent un McDonough tout sourire :

« Bonne nouvelle les gars, j’ai fait signer le frère du meilleur meneur de la ligue!
-Zoran Dragic? Mais on l’avait pas envoyé à Miami?
-Cliff Paul? Tu veux dire qu’il existe en vrai?
-Sérieux? Je savais pas que Westbrook avait un frère!
-Allez vous faire foutre. Seth, aide les autres à ranger les courses, tu veux? »

 

Crash d'hélicoptères en Argentine : l'agent de piste chargé de guider les pilotes fortement mis en cause.

Crash d’hélicoptères en Argentine : l’agent de piste chargé de guider les pilotes fortement mis en cause.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La course en tank :

En offrant à Stan Van Gundy la double casquette entraîneur-GM, les Pistons savaient qu’un avenir radieux les attendait. Tout n’a pourtant pas été rose du côté de Detroit : après un début de saison convaincant, SVG coupe Josh Smith contre toute attente et enraye la belle mécanique de Motor City. L’équipe plonge, mais le coach moustachu ne se laisse pas abattre pour autant et signe le très courtisé Reggie Jackson. Dès lors, la machine repart de plus belle et les Pistons retrouvent une place plus digne de leur standing, même s’il risque d’être un peu tard pour aller chatouiller les cadors de la conférence. Une conférence au sein de laquelle Boston erre comme une âme en peine. Brad Stevens a même récemment été contraint de présenter des excuses publiques envers sa direction, faute d’engagements non tenus. De l’autre côté des Etats-Unis, le Jazz déchante. En titularisant un Rudy Gobert bien loin du niveau affiché lors de sa saison rookie, Quin Snyder a radicalement changé le visage de son équipe au point que celle-ci est désormais bien loin des places auxquelles elle nous avait habitués.

 

Le rébus :

Une figure de la NBA se cache derrière ce rébus. Sauras-tu la retrouver?

Rébus SOA 14

 

(Tu peux agrandir l’image en cliquant dessus. Mais le veux-tu vraiment?)

Réponse de la semaine dernière : Bill Sharman (Bill Char-Man). Bravo à @YoumniK qui soigne son retour.

 

Le tweet de la semaine :

 

 

Cette rubrique est librement inspirée de l’excellente Gazette de la L1 des Cahiers du Football, à qui on passe le bonjour.

 

  • Warrior Blackkid

    Le passage avec Cliff Paul m’a achevé haha