Suns of Anarchy, S02E07

USATSI_8116254.0

Même quand il faut manger le chrono, on joue comme des dingues. Suns of Anarchy, c’est tous les mercredis.

(sauf quand le mercredi tombe sur Noël ou sur le nouvel an)

Les résultats :

Défaite on the road contre le Thunder, 137-134.

Victoire à la maison contre les Sixers, 112-96.

Victoire à la maison contre les Raptors, 125-107.

Victoire on the road contre les Bucks, 102-96.

 

Les beaux gosses de chez nous :

Eric Bledsoe : 28 points – 9 passes contre le Thunder.

Markieff Morris : 21 points à 7/12 dont 3/4 à trois points contre les Sixers.

Eric Bledsoe : 20 points – 8 passes contre les Raptors.

Markieff Morris : 26 points – 10 rebonds contre les Bucks.

 

Les gros moches d’en face :

Kevin Durant (Thunder) : 44 points – 12/12 aux lancers – 10 rebonds – 7 passes.

Tony Wroten (Sixers) : 28 points – 3 interceptions.

Jonas Valanciunas (Raptors) : 21 points à 9/14 – 10 rebonds.

Brandon Knight (Bucks) : 26 points – 3 interceptions.

 

"Oh ça sent le whisky. Oh putain lui il sent le whisky. Je vais me le faire."

« Oh ça sent le whisky. Oh putain lui il sent le whisky. Je vais me le faire. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Random Observations:

Après le match à New York où le trio Bledsoe-Dragic-Thomas a brillé, un journaliste de Phoenix à demandé aux Knicks quel meneur les avait le plus impressionnés au cours de leur carrière. Certaines réponses sont surprenantes : Melo dit Nelson, et Acy dit Sy.

PJ Tucker n’a réussi à contrer aucun départ en backdoor d’Antetokounmpo. Les Grecs sont décidément à l’aise pour pénétrer via la porte de derrière.

Quand il faut essuyer un revers on s’adresse à Bledsoe, pas Len.

Très enthousiaste à l’idée de retrouver son ancien coéquipier Kendall Marshall, PJ Tucker a un peu trop forcé sur la bouteille au cours du voyage jusqu’à Milwaukee. Le malaise était d’ailleurs palpable dans le car quand il s’est mis à chanter « Marshall nous voilà ».

Vous vous sentez mal dans votre peau? Sachez que Goran Dragic peut briser les chevilles de cinq joueurs NBA d’un seul dribble mais que contrairement à vous, il est incapable de rentrer un layup main droite.

Etant donné leur facheuse tendance à se tirer des balles dans le pied tous seuls, les Suns risquent de finir la saison avec les jambes d’Oscar Pistorius.

 

In Bed with the Phoenix Suns – Le camping sauvage:

Les résultats étant au beau fixe, Hornacek a décidé d’offrir à ses troupes une petite escapade en forêt. Chacun s’empresse de mettre le matériel dans le bus avec entrain, Dragic entasse matelas et autres duvets et Bledsoe, piquets.

A peine le campement monté que les premiers conflits éclatent : il n’y a qu’une seule tente suffisamment grande pour deux joueurs. Les Morris la veulent mais Zoran refuse de dormir sans son frère. Afin de concilier tout le monde et pour que Zoran ne soit pas déstabilisé par un environnement hostile, Hornacek lui propose de dormir sur un banc à côté de Goran.

Une fois ce souci résolu se pose un autre problème. L’équipe a monté le barnum mais visiblement oublié de prendre la bâche. Après quelques recherches, il s’avère que ce que Bledsoe a pris pour un petit poncho est en réalité la bâche du barnum.

Les rookies s’occupent des corvées. Ennis va chercher du bois, Zoran s’occupe du feu, mais le plus dur est pour TJ Warren qui doit porter les glacières personnelles de PJ Tucker.

Le repas suit tranquillement son cours, Shavlik Randolph a apporté des chamallows à faire griller. Malheureusement, avant même la fin du repas les paquets sont vides après que Green et Thomas aient fait un concours pour voir qui en mettait le plus dans sa bouche.

Tout le monde va finalement se coucher. On n’entend plus que le bruit du vent dans les arbres. Hornacek est satisfait de ses troupes, mais alors qu’il s’apprête à éteindre la lumière, Khris Middleton et Blake Griffin lui démontent sa tente au buzzer.

 

A la base il devait y avoir trois ballons mais Gerald Green est parti avec les autres.

A la base il devait y avoir trois ballons mais Gerald Green est parti avec les autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

La course en tank :

Il faut croire que les Suns ont oublié de prendre de bonnes résolutions. Malgré une fin d’année 2014 encourageante, les Suns ne mettent désormais plus un pied devant l’autre et ont l’une des plus mauvaises dynamiques de NBA. Alex Len est bien loin du niveau affiché la saison dernière, la faute sans doute à une préparation physique trop laxiste. A l’inverse, New York s’est mué en rouleau compresseur inébranlable, et même sans Carmelo Anthony les Knicks confirment leur place de leader, fraichement arrachée à des Sixers qui n’ont pourtant pas démérité. A l’Est toujours, il apparaît désormais évident que Stan Van Gundy ne sera pas élu dirigeant de l’année, puisqu’il s’est séparé coûteusement de son meilleur élément. Depuis le départ de Josh Smith, la bouée de sauvetage qui était là pour les aider quand les choses allaient mal, les Pistons plongent et se rapprochent même dangereusement d’un classement qui les écarterait de la lottery. Triste constant pour une équipe qui il n’y a pas longtemps encore pouvait aspirer à beaucoup mieux.

 

Le rébus :

Une figure de la NBA se cache derrière ce rébus. Sauras-tu la retrouver?

4600235

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponse de la semaine dernière :

Carmelo Anthony (Karl met l’eau en Tony). Bravo à @YoumniK qui, sans surprise, a été le plus rapide.

 

La semaine Twitter :

 

 

 

 

 

 

Cette rubrique est librement inspirée de l’excellente Gazette de la L1 des Cahiers du Football, à qui on passe le bonjour.

 

  • Warrior Blackkid

    Le démontage de tente au buzzer, mythique !! haha